L'actualité zen, positive et... joyeuse!

L'actualité zen, positive et... joyeuse!

Aout 2012


29 aout: fourchette

Actualité pas très... appétissante... ni très joyeuse en soi... mais bon, c'est insolite et ca finit bien!

Des chirurgiens britanniques ont dû opérer un homme, car une fourchette oubliée était en train de lui perforer l'estomac.On sait maintenant à quoi ressemble une fourchette en plastique qui a macéré pendant dix ans dans un estomac humain. Et cela grâce à la mésaventure de Lee Gardner, un patient britannique de 40 ans qui s'est présenté il y a quelques jours aux urgences du Barnsley Hospital dans le Yorkshire (au nord de l'Angleterre) souffrant de crampes à l'estomac et vomissant du sang.

C'est en apercevant sur leur écran d'endoscopie des pointes semblables à celles d'une fourchette que les chirurgiens ont découvert l'origine des saignements. Demandant à leur patient s'il avait avalé quelque chose d'inhabituel, celui-ci a dû fouiller dans sa mémoire pour se rappeler qu'il avait bien ingéré une fourchette en plastique par mégarde (en la faisant jouer dans sa bouche). [Alors là, moi je dis Bravo! fallait vouloir quand même!] C'était il y a dix ans de cela.

Il aura fallu un peu moins de 45 minutes pour ouvrir l'estomac de Lee Gardner et le délivrer de l'ustensile de 20 centimètres de long. La poignée de la fourchette logée dans le petit intestin, les pointes ont percé les parois gastriques, provoquant un ulcère qui s'est mis à saigner massivement. Le plastique de la fourchette n'avait pas fondu malgré dix années passées dans l'environnement acide de l'estomac: «À part sa couleur noire, il était comme intact», s'est étonné l'un des chirurgiens ayant pratiqué l'opération.

En une décennie, la présence de ce corps étranger singulièrement résistant ne s'est manifestée qu'une seule fois. Il y a quelques années, à la suite d'un faux mouvement en se baissant, Lee Gardner avait eu la sensation étrange d'une chose coincée quelque part dans son abdomen. N'ayant plus le souvenir de l'épisode accidentel de la fourchette, ses médecins lui avaient alors conseillé de laisser son organisme éliminer naturellement l'objet.

Il n'est pas rare que les médecins se retrouvent face à des piles, des pièces ou des clous avalés par erreur. Pourtant, ce cas est exceptionnel, car tout objet qui arrive intact dans l'estomac y provoque généralement des dégâts immédiats, explique le Dr Shiwani, a fortiori un instrument pointu de cette taille. Le patient a donc été particulièrement chanceux, de tels trous gastriques auraient pu provoquer une grave infection, estime le chirurgien. En revanche, poursuit-il, une fourchette en métal l'aurait conduit aux urgences bien plus tôt.

Sorti cette semaine de l'hôpital, Lee Gardner devrait se remettre sans problème de l'opération, selon ses médecins.

 

Je vous avais prévenu: peu ragoutante comme histoire mais originale et qui se finit bien!


29/08/2012
1 Poster un commentaire

28 aout: petit déjeuner

Voici une petite vidéo pour donner le sourire!

Mais il y a une suite a tout cela!!


28/08/2012
2 Poster un commentaire

27 aout: sauvetage

Une actualité très récente... Qui a été mise à l'honneur au journal TV! Si Si! mais je la valorise quand même ici!

Jeudi 23, peu avant 16 heures, un violent incendie s'est déclaré au dernier étage d'un bâtiment dans le quartier de Montreux, à Sablé. C'est avec courage qu'un jeune homme de 29 ans, Gilda Garbin, qui, apercevant de la fumée et des enfants au balcon de l'appartement, est monté jusqu'au dernier étage, a cassé la porte de l'appartement pour évacuer les quatre enfants présents. Des enfants âgés de 6 à 14 ans. "Les enfants n'ont pas été blessés, ils n'ont pas été transportés au centre hospitalier, ils vont tous bien", a fait savoir le major Pointecouteau. "Il mérite une médaille", commentaient les nombreux badauds qui ont assisté à la scène. "Il y avait déjà beaucoup de fumée, j'ai dû donner plusieurs coups de pied dans la porte qui était fermée, puis j'ai pris un enfant à droite, l'autre à gauche et j'ai dit à un troisième de bien se tenir à mon tee-shirt pour descendre les escaliers, on ne voyait plus rien", raconte Gilda, avant de renchérir: "Mais n'importe qui aurait fait comme moi, quand il s'agit de sauver des enfants".

Très vite, les pompiers des centres de secours de Mayenne sont intervenus pour circonscrire le feu. Le batiment a pu ensuite être entièrement évacué par les pompiers, et des relogements sont proposés à toutes les familles en attendant.

Bravo a ce courageux jeune homme!


27/08/2012
1 Poster un commentaire

25 aout: chance

 

« Chaque crise est une chance. »

de Victoria Principal

 

« La vie est une chance, saisis-la. »

de Mère Teresa

 

« La chance est un hasard, le bonheur une vocation. »

de Alexandru Vlahuta


25/08/2012
2 Poster un commentaire

24 aout: rhino

Même si cette actualité pourrait sembler non zen (parle de braconnage), il s'agit quand même d'une grande première mondiale! Donc, il s'agit selon moi d'un acte important à valoriser, à souligner!

En Afrique, les rhinocéros sont constamment menacés par les braconniers qui les tuent pour leur corne, revendue très chère en Asie. C’est pour lutter contre ce braconnage et protéger ces animaux sauvages, que le tout premier orphelinat pour rhinocéros a ouvert ses portes en Afrique du Sud.

448 de ces mammifères avaient été massacrés en 2011 en Afrique du Sud. Près de 300 ont déjà été tués depuis le début de l’année. Les chiffres du braconnage ne cessent d’augmenter. C’est face à ce constat que le premier orphelinat pour rhinocéros a été créé dans un parc de safari à Limpopo en Afrique du Sud.

Un tiers des rhinos victimes du braconnage sont soient des femelles pleines, soit des mères avec un petit, souligne la spécialiste Karen Trendler, chargée du bien-être des futurs orphelins.

La vocation de l’orphelinat est donc de recueillir les petits dont la mère aurait été victime du braconnage, puis de les réintroduire progressivement dans la nature.

Les bébés rhinos seront alors nourris, soignés et au fur et à mesure qu’ils grandiront, seront relâchés dans des enclos de plus en plus grands pour être, au bout de deux à trois ans,  rendus à la vie sauvage. Car le but n’est pas d’habituer ces animaux au contact de l’homme, mais bien de préserver l’espèce. Les rhinocéros qui ne seront pas relâchés seront envoyés vers des fermes qui encouragent la reproduction.

Pour l’instant, l’orphelinat accueille un seul pensionnaire du « Entabeni Safari Conservancy », près de Mokopane. C’est un petit rhino de quatre mois non pas victime de braconnage mais simplement rejeté par sa mère.

Espérons que cet orphelinat n'accueille que juste le nombre nécessaire de rhino.. pas trop non plus!


24/08/2012
1 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :